Campervan tour in Iceland #5

Bonjour les amis ! Une nouvelle vidéo de notre road trip pour vous aujourd’hui. Après avoir dégusté chaque minute passée dans les fjords, nous avons pris la route vers le Sud afin de visiter une partie peu connue de l’Islande : la vallée de la Hvítá. 


Des paysages verdoyants et des collines douces emplies de chevaux sauvages et de brebis avec leurs petits sont ainsi venus remplacer les dramatiques et vertigineuses falaises du nord tombant à pic dans la mer. Notre conduite s’apaise, les routes sont bien meilleures. 

Nous prenons le temps de nous arrêter pour câliner les chevaux rencontrés sur notre chemin. La petite brise matinale fait se déployer et onduler leurs belles crinières noir de jet, terre de feu et couleur de miel. 

L’islandais est un cheval de selle de petite taille qui forme l’unique race chevaline originaire d’Islande. Ces animaux sont vraisemblablement les descendants directs des montures amenées en bateau par les Vikings lors de la colonisation de l’Islande. Les Islandais sont toujours restés très fiers de leurs chevaux qu’ils citent régulièrement dans leurs sagas. Les importations de chevaux sont interdites sur l’île depuis le xe siècle et de ce fait, l’islandais n’a pas subi de croisements depuis les années 900. Il resta très longtemps une race exclusive à l’île d’Islande et la sélection naturelle lui permit d’acquérir une grande résistance aux conditions climatiques en se contentant d’une nourriture pauvre (dixit Wikipedia). 

Puis nous faisons un léger détour afin d’admirer les chutes de Hraunfossar. L’eau jaillit de la falaise sur 150m, s’inflitre entre les plaques de lave et resurgit sous forme de rapides. Magnifique ! Le débit moyen de la Hvítá est de 80m3/s. mais il peut atteindre 500m3/s. lors des grandes crues, faisant ainsi déborder la rivière. 

Nous ne sommes pas les seuls sur le site, les premiers touristes de juin ont flairé la beauté du spectacle ! Petits et gros 4×4 se font du coude à coude sur le parking et nous laisse le loisir d’admirer les engins les plus sophistiqués, près à affronter n’importe quelle piste et gué d’Islande ! Camping-car 4×4 et 4×4 d’agence monté sur pneus d’1,20m nous impressionneront le plus ! 

Quelques kilomètres plus loin, de grandes fumerolles attirent notre attention. Nous sommes à Deildartunguhver (ça ne s’invente pas !). Il s’agit de la source d’eau chaude qui alimente le chauffage des maisons de la région d’Akranes et du Borgafjördur ainsi que les serres à tomates des alentours. L’eau chaude disponible actuellement proviendrait de précipitations vieilles de 1000 ans ! Son débit moyen de 180 litres/s. à 100 degrés serait le plus important des sources d’eau chaude du monde. La canalisation qui la relie aux stations de pompage et aux villes mesure 74 kms de long ! L’eau met environ une journée pour parvenir aux habitations d’Akranes et perd env. 20 degrés en chemin. La température moyenne à l’arrivée dans les habitations est de 75 degrés… ouch !! C’est chaud !!

Nos jambes ont besoin d’exercice après tant de kilomètres parcourus dans les fjords ces derniers jours. Nous décidons alors d’aller admirer la chute de Glymur, la plus haute d’Islande (198m tout de même !). Mais ça se mérite ! Une rando costaud, boucle de 3h30, nous offrira les plus belles sensations de marche jamais ressenties (ou peut-être à égalité avec l’ascension du Mont Brandon en Irlande l’automne dernier). Absolument fantastique !! Un zest de témérité s’avère indispensable… escalade de roche, traversée de rivière glacée, pieds nus et sur des rodins de bois, montée de falaises à l’aide de cordes… C’est ce qu’on appelle une randonnée sportive ! Mais quel bonheur ! Partis à 18h, nous en reviendrons totalement abasourdis vers 21h30. Affamés aussi ! Une balade à ne manquer sous aucun prétexte si vous aimez l’aventure et que vous passez dans le coin (à faire lorsqu’il ne pleut pas car peut s’avérer très glissant !). Les images parleront d’elles-mêmes. 

Dernière note dédiée aux champs de lupins bleus qui tapissent l’Islande depuis quelques jours. Merveille de la nature. Qui a dit que l’Islande était rude ? 

Hop, par ici la vidéo ! Bon dimanche ☀️

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. jeanclaude dit :

    Pour l’ornithologue amateur que je suis , vos photos et commentaires me ravissent , continuez c’est parfait !!!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s