La belle Bergen

Retour à Bergen que nous avons eu la chance de arpenter pendant deux jours à la suite de notre croisière sur le Hurtigruten.

Voilà une ville qui ferait de l’oeil à plus d’un citadin à la recherche d’un peu de nature. Prise entre sept montagnes, elle se love autour d’un petit port bien protégé. Ses 250 000 habitants jouissent de ces quais animés, de ses fières maisons en bois parfois perchées sur des collines aux airs californiens. Il y pleut souvent et cela la sauvegarde peut-être d’une trop grande affluence migratoire… Pour notre part, nous avons eu le luxe de la visiter sous quelques rayons de soleil ☀️ On vous emmène !


Nos premiers pas dans Bergen nous enchantent déjà. Les petites ruelles s’ouvrent sur de grandes places aérées et animées. Les boutiques trendy sont partout et nos anciens réflexes de parisiens ne résistent pas à faire du lèche-vitrine (mais que du lèche-vitrine car bonjour la ruine !!).


Nous arrivons au port et apercevons de l’autre côté du quai les célèbres maisons de Bryggen. Tout ce quartier a brûlé à de nombreuses reprises notamment en 1476, en 1702 et aussi en 1955. A la suite de ce dernier incendie, la soixantaine de maisons subsistantes fut restaurée dans un style proche du plan médiéval original. Tout le quai est ainsi bordé de hautes maisons en bois, serrées les unes contre les autres, ne laissant que d’étroits passages entre elles. Ces superbes bâtisses à pignons constituaient les entrepôts et les logements des célèbres marchands de la Hanse dont je reparlerai plus tard. Tout ça pour dire que Bryggen est inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1979 et on comprend pourquoi !



Découverte du très reconnu marché aux poissons de la ville où nous achèterons des tranches de saumon fumés comme base de notre pique-nique du jour (y’a pire… surtout accompagnés de petits pains au sésame tout juste sortis du four !).


Direction le funiculaire de Fløyen qui permet d’atteindre la colline surplombant la ville à 320m d’altitude en moins de 4mn !



A peine le temps de comprendre que nous sommes déjà en haut… et quelle vue !



Le mont Fløyen est le point de départ de nombreuses randonnées. Nous n’hésitons pas et choisissons une petite marche de 2h qui nous emmènera directement parmi les chèvres puis en pleine forêt ! Incroyable ! Dire que la 2e plus grande ville de Norvège est juste en contre bas !


Nous croisons même des lacs…!


En redescendant vers le centre-ville, nous nous régalons de framboises sauvages… décidément, Bergen, on adore !


Après déjeuner, nous nous rapprochons de Bryggen pour admirer de plus près les jolies maisons en bois coloré qui font la réputation de ce quartier mythique. 

Sur les conseils du Routard nous partons ensuite visiter le musée hanséatique. Jamais entendu parler de cette ligue jusqu’à aujourd’hui (je vois d’ici mon paternel bondir et enchaîner sur 1h de monologue historique ahaha !)

La Hanse est une organisation allemande qui a commercé durant plusieurs siècles entre la mer du Nord et la mer Baltique. Entre 1360 et 1761, les commerçants hanséatiques originaires d’Allemagne du Nord ont tenu un comptoir dans la cité de Bergen, plus précisément dans le quartier de Bryggen. L’activité consistait principalement à exporter de la morue séchée provenant du Nord de la Norvège (pour ne pas citer les Lofoten), et à importer des céréales produites dans les pays de la Mer Baltique. Les villes les plus importantes étaient Bruges, Hambourg, Bergen, Londres et Novgorod. La ligue y avait établi ses propres règles et ses propres institutions politiques, souvent plus puissantes que celles des États. D’ailleurs, le quartier de Bryggen était barricadé et aucun contact ne devait avoir lieu entre les habitants de Bergen et les membres de la Hanse. Quelques amourettes sont toutefois connus des livres d’Histoire 😉

Le musée que nous avons visité a été construit en 1704, dans le style des bâtiments prédécesseurs détruits au cours de l’incendie qui avait ravagé la ville en 1702. Chaque bâtiment se composait alors de plusieurs maisons de commerce. Le musée dispose de deux maisons dont les locaux servaient à entreposer et préparer la morue séchée et l’huile de foie de morue (qui servait pour l’éclairage), ainsi que des bureaux et des chambres à coucher. 

Dans chaque maison vivait un gérant, un contre-maître et jusqu’à huit apprentis. Dès 11 ans, les enfants qu’on envoyait d’Allemagne pour servir la ligue, étaient bons à la tâche et devaient dormir deux par deux têtes bêches dans des lits minuscules… Cela dit, ils ne se gênaient pas longtemps puisqu’ils ne dormaient que de 21h à 2h… Mais cela durait 6 ans en moyenne tout de même ! Les meilleurs d’entre eux pouvaient prétendre devenir contre-maître puis gérant et retourner en Allemagne pour devenir commerçant à leur compte et fonder une famille. 

En raison du risque élevé d’incendie, les maisons ne comportaient ni éclairage ni chauffage ni cuisine. Les cuisines se situaient dans d’autres bâtiments, les Schøtstuene, où on trouvait aussi quatre salles communes dans lesquels les grandes réunions et les repas chauds d’hiver étaient organisés. Ce sont les seuls bâtiments de Bryggen où le recours à un feu ouvert était autorisé. C’est également dans ces salles communes qu’était dispensée l’instruction, que siégeait le tribunal et que l’on donnait les fêtes. Pour l’anecdote, un membre de la ligue ayant « malencontreusement » fait un enfant à une habitante de Bergen était jugé et condamné à offrir de la bière à toute la communauté hanséatique ! Pas si pire la punition. Sauf qu’un tonneau de bière pouvait coûter le prix d’une maison à l’époque et que bien souvent c’est le gérant qui devait payer les frais pour son apprenti fauteur… On comprend mieux l’usage d’un lit pour deux apprentis du coup… ça limitait peut être les dégâts !

Ci après quelques photos des pièces visitées, tant dans les maisons que dans les grandes pièces communes à 400m de là.

Le symbole de la ligue, l’aigle allemand et la morue nordique. 




Une exposition vraiment intéressante dans l’un des plus vieux musées de Norvege, précisons-le !

1902 versus 2017… Si vous avez du temps à tuer, imprimer les deux photos et amusez-vous à trouver les différences… 

Petite pause à la letter box pour souhaiter la bienvenue à Manon, le bébé de Bérangère et Jean-Edouard. Welcome Manon ☺️

On poursuit ensuite notre déambulation dans la ville. Des ateliers semi-hippie semi-bobo florissent dans les rues et participent à modifier le paysage urbain à coups de déco insolite et de graffitis d’un genre nouveau. 

Au détour d’une rue, nous tombons sur des magasins d’antiquités… ou plutôt des débarras dont l’objectif semblent être de recouvrir l’espace du sol au plafond jusqu’à ce qu’on ne puisse plus y circuler ! J’aurai aimé y faire une mission Where is Big Cat mais le panneau à l’entrée indiquant que tout objet endommagé par un client devrait être payé m’a refroidi… Trop de chances que cela m’arrive ! 

Petite bière dans un bar pour conclure le séjour en beauté. Ce sera l’une des seules de notre voyage scandinave car même dans le bar réputé pour vendre les bières pression les moins chères de Bergen, il faut compter 9€ le verre de 40cl… On est loin des grosses pintes irlandaises à moins de 4€ !

Pour conclure, Bergen, on adore et s’il fallait ne visiter qu’une ville en Norvège, on élirait celle-ci ! 

Nous avons quitté les Lofoten hier et partons aujourd’hui pour une semaine de road trip en campervan dans les fjords de l’Ouest. Pas sûrs d’avoir du réseau pour vous faire partager nos aventures en live mais promis vous saurez tout même après coup ! 

Bonne semaine ! 

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. YVES dit :

    sur le marché aux poissons avez vous vu les crabes royaux et la viande de baleine fumée (toute noire) avez vous vu un bateau de hurtigruten accosté ?

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s