Les Bouttier en terre samie

Et voilà ! On a déposé Yves et Cricri au ferry hier matin pour 6 jours de croisière sur le Hurtigruten entre Kirkenes et Bergen. Un voyage que nous attendons aussi avec impatience puisque nous quitterons la Laponie samedi prochain par cette même compagnie.

Les Bout’Bout’ sont arrivés lundi soir dernier et ont passé un peu plus de 5 jours avec nous. On peut dire que leur séjour aura été bien rempli ! Seul le soleil ne s’est pas montré très généreux…

Pas le temps de dire ouf, après un TGV et deux avions pour nous rejoindre, les

Bouttier embarquent dans notre van, direction le Parc National de la Vallée de Pasvik où nous séjournerons jusqu’à mercredi.

2h30 de route plus tard (et pourtant seulement 100 petits kms… dont 10 de piste) nous découvrons la cabane au fond des bois. Première mission : aller chercher de l’eau à la rivière (car il n’y a ni eau courante ni électricité ici).

Les bougies et le poêle allumés, nous déballons les incroyables friandises ramenées de notre chère France : saucisson, brie de Meaux, beaufort, chocolats, vins rouges en bouteille avec bouchons en liège (ça change de la piquette en cubi !)… un véritable florilège de douceurs ! On adore !

L’apéro bat son plein. Une omelette et au lit, une bonne nuit de sommeil s’impose avant la longue et belle journée de demain.

Après un bon petit-déjeuner (oui, oui, nous avons tout prévu pour les deux jours… le premier magasin est à 80kms donc bon !), nous enfilons nos boots et partons nous aventurer dans le parc national.

Une faune et une flore riches et colorées accompagnent nos pas jusqu’à une petite hutte où nous reprendrons des forces avant de faire demi-tour. Une belle marche de 5kms, comme seuls au monde.

Pique-nique et sieste sont les bienvenus avant une bonne partie de pêche au bord du lac. Simon attrapera un beau harr que nous dégusterons le soir même au barbecue. J’observe les gars depuis mon hamac dans lequel je bouquine tandis que Cricri tricote quelques petits vide-poches trop mignons dans la cabane.

En fin d’après-midi, nous prenons un bateau et un canoë et partons naviguer. Le soleil rasant de fin de journée projette les ombres des arbres sur le lac. Chaque coup de rame crée des ronds dans une eau d’huile. Tout est si calme. D’immenses nuages noirs viennent jouer avec les rayons dorés qui luttent pour se faire voir. Le coucher du soleil est interminable. Nous savons qu’il disparaîtra sous l’horizon vers 21h30 pour se relever vers 3h. Quelle beauté.

C’est enivrés par notre sortie en bateau que nous installerons la table et allumerons le barbecue au bord du lac. L’instant est magique. Nous sommes toujours aussi seuls et aussi loin de tout. Déguster un Minervois et une tranche de saucisson en famille, à la lumière de la bougie, au bord d’un lac en Laponie… même en rêve, je n’aurai osé l’espérer !

Le lendemain matin, la météo fait des siennes et nous restons chiller dans notre cosy cabane. Nous profiterons de l’après-midi pour faire découvrir à Yves les joies du sauna finlandais au poêle à bois. Nous admirons le lac scintillant de milliers de gouttelettes entre deux séances à 90

degrés Celsius. Qui dit mieux ?

De retour à BIRK, Yves et Cricri découvrent Fiskerbua, la petite cabane dans laquelle ils séjourneront ces prochains jours. Le temps d’installer leurs petites affaires, le feu est prêt dans le lavvu (restaurant traditionnel sami). Trine nous a concocté une marmite de king crab soup. Le bonheur ! Une soirée unique, n’est-ce pas Yves !

Jeudi, nous avons inscrit les Bout’Bout’ au déjeuner sami qui a lieu dans le restaurant Viking. Vers midi, ils rejoignent donc le groupe de 24 Suisses allemands dans la long-house et nous regardent attentivement installer ces messieurs dames aux tables que nous avons spécialement dressées.

Au menu : mijoté de renne servie avec ses légumes et sa confiture d’airelles et mousse de mûres des marais. Trine animera la salle en tenue samie (voir l’article à ce sujet ici).

Puis nous profiterons de l’après-midi pluvieuse pour aller visiter le musée du parc national à Svanvik ainsi que le jardin botanique (dont les espèces ont fait rêver Cricri !). Nous ferons aussi un petit détour par l’église luthérienne du village (malheureusement fermée).

Fin d’après-midi tranquille et soirée jeux pizza dans notre appartement.

Vendredi matin, Dan et Thibault sont en congé, à nous de bosser ! Mais on a de la main d’oeuvre en supp avec nous ! Les Bouttier sont équipés, parés à se jeter dans la fosse aux lions !! La preuve en vidéo ici !

2h de câlinage, de nettoyage et de remplissage des gamelles plus tard, Cricri est à l’aise dans le dogyard comme si elle avait toujours travaillé là ! Une belle thérapie pour quelqu’un qui avait peur des chiens ! Elle a même trouvé sa chouchoute : Lilja avec sa petite bouille de coquine (c’est aussi la chouchou de Simon).

Après un bon pique-nique revigorant, chacun vaque à ses occupations l’après-midi (grosse sieste pour Yves notamment qui s’est levé à 4h pour aller faire du vélo sous une pluie torrentielle et apercevoir deux cygnes et deux canards à la birdtower…).

En fin d’après-midi, Simon apprend à ses parents comment jouer au poker puis nous dégustons nos côtes de porc autour d’une bonne bouteille de Côtes de Bourg (on ne se lasse pas du vin français !).

Samedi, dernière journée en famille. Simon et moi nous occupons des doudous poilus le matin puis… Sofie nous apprend comment entraîner les chiens avec le wagon !

Cricri et Yves sont aux premières loges et ne perdent pas une miette de notre apprentissage : comment attacher le wagon et faire le noeud de sécurité, choisir le bon harnais pour chaque chien et le lui mettre, installer les chiens sur la ligne, gérer les caractères de chaque bête, réussir son démarrage, piloter le wagon et diriger le traineau/wagon, réussir son arrivée, remettre les chiens à leur place et recommencer ! Impressionnant !

Yves aura même le droit de participer au dernier round, piloté par Sofie, assis dans le wagon ! Une expérience unique (hein Yves !).

Il est déjà 15h lorsque nous finissons d’entraîner les… 40 chiens ! Petit pique nique puis nous prenons la voiture pour une balade en forêt près de la wilderness cabin Myrbekkoia. Nous irons même faire deux ou trois lancés de canne à pêche au lac au bout de la route forestière. Comme si l’expérience lapone devait être parfaite pour nos invités, un renne et un élan feront leur apparition sur le chemin de l’aller et du retour. Qui dit mieux ? (Les photos de renne et élan ci-dessus ont été prises à d’autres moments).

De retour à BIRK, nous préparons le barbecue de ce soir (que nous dégusterons avec Dan et Thibault dans le lavvu) avant de nous offrir… un bon sauna ! Et qui dit sauna dit baignade dans la rivière ! Après deux ou trois tentatives frileuses, je suis fière de dire que Yves a réussi son challenge : se baigner dans l’eau norvégio-russe à 10 degrés ! Congrats!

Vous l’aurez compris, nous n’avons pas chômé et je pense que les Bouttier se souviendront un moment de leur séjour chez les Samis ! Merci encore d’être venus nous rendre visite et bonne croisière sur le Hurtigruten ☀️🛳

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s