Au coeur des Highlands jusqu’à l’Ile de Skye

Bonjour à tous, 

Je poursuis ici le récit de notre road trip écossais. Aujourd’hui, on vous emmène dans les Highlands ! Et même encore plus loin : sur l’île de Skye !

Voici la route parcourue en trois jours, de Oban à Inverness en prenant le temps de faire le tour de l’Ile de Skye. 

Premier arrêt devant le château de Stalker, véritable image de carte postale écossaise. Il s’agit d’une tour maison de quatre étage construit vers 1320 pour le Clan MacDougall. Accessible à marée basse, le château aurait été le lieu de disputes, meurtres, visites hantées… il a été entièrement remis en état par un membre de la famille Steward qui en fit l’acquisition en 1965. Jolie mise en bouche n’est-ce pas ? On continue la route… même si le temps se gâte !

Nous voici à Glencoe, bijou de forêts verdoyantes, de montagnes asséchées, de rivières et de cascades. A l’entrée des Highlands, il s’agit du berceau de l’alpinisme écossais et aussi d’un vrai petit paradis pour randonneurs. Alors on y va ! C’est parti pour une heure de marche le long de la rivière. « Au cœur du paysage » comme dirait Yves. 

Regardez un peu la taille de ce houx ! Un arbuste classique grimpe généralement à 4m de haut… celui-ci est devenu un véritable arbre ! Il peut vivre plus de 300 ans !



Magnifique balade, dans la vallée, au départ du deuxième parking après le visitor centre de Glencoe… au cas où l’envie vous prendrait. 


Pause au Mémorial érigé à la mémoire des Écossais morts en France lors de la seconde Guerre mondiale… en face des belles montagnes de Glencoe. 

Malheureusement, pris sous la tempête et le brouillard écossais, au chaud dans notre voiture, nous n’avons pas pu immortaliser les paysages des Highlands entre Glencoe et l’Ile de Skye. Il faudra revenir ! Avec plaisir 😉


A l’approche de l’Ile de Skye, un bateau transportant des pales d’éoliennes.

Voici l’Eilean Donan Castle, construit au 13e siècle et situé à l’entrée de l’Ile de Skye. Forteresse du clan Mackenzie, c’est une véritable figure de proue avant d’entrée sur la plus grande des îles des Hébrides intérieures (Skye). Nous sommes arrivés trop tard pour le visiter, mais nous reviendrons un jour, et qui sait, peut-être avec un brin de soleil ?

Nous voilà sur l’Ile de Skye ! Un rêve devient réalité ! Et après une nuit de tempête, le soleil est revenu ! Quelle beauté ! L’île des brumes déploie des paysages grandioses, alternance de landes et de tourbières, de falaises et de côtes basses. Occupée jusqu’au 13e siècle par les Norvégiens, l’île fut ensuite peuplée par des petits fermiers. 

Au programme aujourd’hui, randonnée, tour de l’île en voiture et visite de la distillerie Talisker. 

En route pour l’Old Man of Storr, étrange menhir de 55m de haut faisant partie du massif de Storr culminant à 719m. Un vrai délice pour les sens. Merveille pour les yeux, odeurs de tourbe, vent dans la casquette ! Soleil, pluie, grêle et même de la neige accompagneront notre ascension. L’un de mes plus beaux souvenirs de randonnée en terre gaélique. La suite en images…






On en prend plein la vue n’est-ce pas ? Vous avez vu, sur la dernière photo ? On est arrivés au pied du menhir (c’est moi qui lève les bras !)

En route pour le tour de l’île ! 

Première pause non loin de l’Old Man of Storr, à Kilt Rock, cascade de 60m de haut se jetant dans la mer. Il paraît que lorsque le vent vient de l’Est, la cascade n’a même pas le temps de rejoindre la mer, elle forme un arc et projette l’eau à l’horizontal !

Ces falaises sont dans le prolongement de la cascade et porte le nom de Kilt en raison de leurs formes et couleurs… rappelant un kilt écossais ! 


Je pense que cela se passe de commentaire !



Voici les ruines du vieux château de Duntulm, fief du clan MacDonald, qui fait face à la mer, tout au Nord de Skye. Je ne résiste pas à reporter ici les détails du guide du routard : « On y rendait autrefois justice en enfermant l’accusé dans un tonneau bardé de clous, que l’on faisait rouler du haut de la colline. S’il en sortait vivant, il était innocent ! On dit aussi que le château est hanté par le fantôme d’un enfant qu’une nurse maladroite aurait laissé tomber de la fenêtre… ». Sympa !

Arrivée à Talisker… usine en maintenance ! Pas de visite guidée… mais un accès au musée et surtout, à la dégustation ! Cricri et moi n’avons pas été en reste ! On a même conseillé  les garçons sur la bouteille à acheter : un Talisker vieilli en fut de porto, pas mal du tout 😋

Rien de tel qu’un peu de (très bonne) musique pour clôre cette sublime journée. Une vidéo ici et une autre là.


Panorama sur les Cuillins Hills, massif montagneux vertigineux qui dévale vers la mer et a inspiré de nombreux artistes écossais. Attendez quelques heures et…



…elles sont recouvertes de neige ! On adore !

Au hasard d’une route, une boutique d’artisanat… de quoi rendre dingue Cricri !


On apprécie toujours autant ces petites boules de laine ! Particulièrement touffues en Ecosse en hiver ! 

Notre titine qui aura quand même fait plus de 700 miles cette semaine (environ 1130kms!)


Horde de cerfs rencontrés le long de la route… au moins une vingtaine d’individus ! Bluffant !


Après la (toute petite) déception de ne pas avoir pu visiter Talisker, nous voici à Glen Ord, non loin de Inverness. Belle consolation car nous avons eu droit à une visite privée très très intéressante ! Ouverte en 1838, la distillerie produit aujourd’hui 11millions de litres de Singleton par an… exporté à 100% vers l’Asie du Sud Est ! Tombés fans du brevage il y a une dizaine d’années, les asiatiques ont réquisitionné toute la production. Si bien que Glen Ord a doublé sa production pour eux il y a deux ans, passant de 5millions de litres à 11millions ! Il n’est donc pas possible de trouver leurs bouteilles sur le marché européen, à moins d’en acheter une ou deux à la boutique sur place (ce que s’est empressé de faire Yves bien sûr !). Impressionnant. Par ailleurs, la distillerie se distingue par le fait qu’elle fournit l’orge maltée à un grand nombre de distilleries écossaises, et notamment Talisker ! Selon les exigences de la distillerie, elle produit une orge maltée plus ou moins tourbée. 



Deux photos empruntées à Google pour vous montrer les cuves de fermentation et les 6 alambics que nous avons vu (3 pour la premiere distillation puis 3 autres pour la seconde… rappelez vous qu’en Irlande il y en a une troisieme de plus !). Tous ces cuves et alambics existent en double, dans un autre batiment, construit il y a deux ans. Etrange de se dire que les Européens n’ont pas accès à cet elixir tant prisé par l’Asie !


Pour clôturer ce long reportage, quelques images du Loch Ness et du Urquhart Castle construit au 13e siècle. On a bien regardé mais aucune trace de Nessie dans le lac… pour la petite histoire, la légende du monstre est née au 6e siecle lorsqu’un moine évangélisateur irlandais aurait chassé un monstre émergeant du Loch Ness d’un simple signe de croix. Des témoignages ont refait surface 1000 ans plus tard mais c’est dans les années 30 que l’euphorie (touristique entendons nous bien) connu son apogée. De plus en plus de personnes certifient avoir vu le monstre et cela ne fait qu’accroître la popularité du lieu. De nombreux scientifiques continuent encore aujourd’hui de scruter le lac, profond de plus de 230m tout de même, à la recherche d’une trace de vie… ou d’une explication plus rationnelle (utilisant les troncs de pin tombant dans le lac comme première vérité scientifique) !

Et vous, quelle version préférez-vous ? Nous, on a un petit faible pour la légende…

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Fourreau dit :

    Beau reportage!!!
    Ca Donne vraiment envie!

    J'aime

  2. Yves dit :

    Je peux vous assurer que tout ce qui est raconté là est véridique…. Que des grands moments…. Nature, Châteaux, Musique, Whisky, Ecossais et Ecossaises charmants et accueillants, et en cette saison le bonheur de découvrir sans bousculade tous ces magnifiques endroits. Avec un bon anorak, ça le fait…! Il faut dire que nous avions de super guides….
    De grands souvenirs, qui donnent envie….de poursuivre ce voyage Ecossais !
    Yves

    J'aime

  3. On adore!!! d’autant plus qu’on a fait votre parcours entre Glencoe, l’ile de Skye, Inverness, les Cairngorns, Perth; on revoit avec plaisir ces paysages d’hiver qu’on a vu en été et on se prépare avec joie à y retourner en juillet; c’est un véritable bonheur de suivre vos aventures; profitez-en au maximum! On vous embrasse.
    Christiane.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s