Up Helly Aa, les Vikings en force !

Comme chaque année, le dernier mardi de janvier, les habitants des Shetlands participent au Up Helly Aa, festival à la gloire de leur histoire Viking. L’un des principaux enjeux de l’événement est de faire table rase de l’année passée et de rire des faits marquants du dernier festival. Véritable événement, le jour qui suit est férié sur tout l’archipel… afin de permettre aux îliens de se remettre de la fiesta de la veille ! 


Les photos que vous verrez ci-après ne sont pas toutes les nôtres ! Nous avons été piocher sur le Facebook du festival et sur la page d’un photographe officiel (copyright indiqué sur les photos) afin de vous offrir les plus beaux clichés de l’événement. Prenez le temps de regarder les vidéos également, elles vous donneront une belle idée de l’ambiance générale du festival !

Cette année, mardi 31 janvier 2017, nous en étions ! Prévue depuis un moment, l’idée nous est venue en lisant un article dans le National Géo. Lorsque nous avons décidé de visiter l’Écosse, nous avons donc naturellement fait le choix d’y passer le début d’année 2017 pour pouvoir monter aux Shetlands et célébrer le Up Helly Aa. Et puis cela nous intéressait aussi de découvrir ces morceaux de terre perdus au milieu de l’océan, battus par les vents, au point le plus haut des U.K. 

Up Helly Aa est né il y a presque deux siècles. Au démarrage, il est plus question de règlements de compte entre gangs que de festival. Les choses commencèrent à s’organiser dans les années 1870 lorsqu’un groupe d’intellectuels de l’île décida de séquencer la journée et de déguiser les participants. Dix ans plus tard, l’idée de procession avec torches enflammées et vaisseau Viking apparue. Mais ce n’est qu’en 1906 que le Guizer Jarl, le chef Viking du jour, fut introduit. Et il faudra attendre les années 20 pour qu’il soit accompagné d’une escouade, appelée Jarl Squad.

Aujourd’hui, les îles Shetlands comptent 45 escouades d’une vingtaine d’hommes chacune. Chaque année, une escouade est sélectionnée pour être à l’honneur l’année suivante et un chef est élu, le Guizer Jarl. Pour celui-ci, il s’agit littéralement du plus beau jour de sa vie (peut-être même avant son mariage !). Il s’agit d’un très grand honneur dont beaucoup d’hommes rêvent sans parfois jamais l’atteindre. L’escouade d’honneur peut inviter des participants et compter jusqu’à 60 Vikings dans ses rangs ! Une année complète est nécessaire pour l’organisation de l’événement, la construction du Galley (le vaisseau Viking qui sera brûlé à la fin de la soirée) et surtout la fabrication des costumes, différents à chaque édition ! Les femmes, interdites de défilé, peuvent ainsi donner la main à la patte… plus qu’un peu comme vous pouvez l’imaginer ! 

Chaque année, le festival ne cesse de prendre de l’ampleur et attire aujourd’hui des spectateurs issus du monde entier tels que nous ! Leur nombre est estimé à plus de 5000 personnes… qu’il faut loger et nourrir alors même que le festival reste un événement conçu par et pour les locaux. Ainsi, 3 mois avant le festival nous avons bien cru devoir dormir dans la voiture car tous les hôtels, auberges, bed and breakfast et airbnb de l’île étaient déjà complets ! Un hôtel situé à 45mn de route nous libéra finalement une chambre, ouf ! Notez que seules 17000 personnes vivent sur Mainland, l’île principale des Shetlands…

Mardi matin, nous étions donc debouts tôt afin d’assister à la marche du Guizer Jarl et de son Squad à travers la ville de Lerwick. Impressionnant de voir le vaisseau Viking et ses 60 hommes autour déambuler dans une ville au look bien écossais, froid et médiéval à la fois. La vidéo de leur arrivée ici. Et deux vidéos du défilé ici et


La marche s’arrête au centre de la rue commerçante où se trouve « The Bill », sorte de texte de loi Viking approuvé et signé la veille au soir par le Guizer Jarl en personne. C’est d’ailleurs lui qui aura préalablement choisi le peintre en charge de la production de The Bill tandis qu’un comité secret en aura rédigé le contenu. Incompréhensible pour quiconque ne serait pas né aux Shetlands (car écrit dans le dialecte local, mélange d’Anglais, de Scot et de Norvégien ancien…), The Bill dévoile le programme précis de la journée ainsi que de nombreuses blagues sur l’année passée et les actualités du moment. Ce qu’on a compris c’est que Theresa May et Donald Trump en ont pris pour leur grade ! Une vidéo de l’ambiance ici. 


Accompagnée du Lerwick Brass Band, fanfare musicale de la ville, l’escouade d’honneur chante à tue-tête et ambiance toutes les rues alentours ! Elle poursuit ensuite son chemin jusqu’au terminal de ferry pour une séance photo officielle. L’occasion pour nous de voir le Galley, le vaisseau Viking, et son équipage au complet, prenant la pose, en plein vent, dans un paysage lunaire. Tout simplement génial ! En vidéo là. 



Nous ne reverrons ces vaillants héros du jour qu’à la fin de la journée pour la Procession. Ici la fin du défilé en vidéo. Entre temps, une série de visites officielles les attend à travers toute la ville. Écoles, maisons de retraite, hôpitaux et centres d’animation sont à l’honneur et reçoivent avec joie l’escouade du jour ! Le temps pour nous de grignoter quelque chose et d’assister au Fiery Sessions 2017, concerts de musique traditionnelle des Shetlands, interprétés dans un théâtre de la ville à l’occasion du festival. 

Superbe introduction par l’escouade junior, que vous pouvez voir ici. Cette escouade a été créée en 1956 pour sensibiliser les jeunes générations à l’événement et les faire y prendre goût pour devenir eux aussi, un jour, les futures grandes escouades Vikings à l’honneur ! Une nouvelle escouade junior est nommée chaque année et a elle aussi sa Procession et son Galley, un vaisseau Viking miniature ! 


Au théâtre The Garrison, nous avons pu écouter quatre groupes de musique tous meilleurs les uns que les autres, totalement fondus de fiddle (le fameux violon enseigné à l’école dès tout petit) ! De quoi se recharger les batteries pour la grande Procession de ce soir ! 


Moment fort du festival, la Procession démarre à 19h30 après que toutes les lumières de la ville aient été éteintes. Regardez ici le début de la Procession. Ce sont plus de 900 hommes, torches enflammées à la main, qui suivent le cortège du Guizer Jarl, son escouade et son vaisseau, depuis la ville basse jusqu’au point de rencontre où le vaisseau sera brûlé. La Procession dure environ une heure et se termine avec le lancé des torches dans le vaisseau afin de le faire brûler entièrement. Aucune chance que ça ne râte, même sous la pluie, avec un millier de torches enduites d’essence ! Très très très impressionnant, notamment quand il y a du vent, ce qui était notre cas, et que des milliers de petites flammèches incandescentes, échappées des torches faites de toile de jute, volent vers les spectateurs… L’œil gauche de Big Cat en a fait les frais… pas grave rassurez-vous ! Vidéo 1, vidéo 2, vidéo 3 et vidéo 4.



Le spectacle s’achève lorsque la tête du vaisseau Viking flanche. La vidéo du final ici. Il est alors temps pour les touristes de rentrer dans leurs auberges et au millier de participants à la Procession d’aller faire la fête jusqu’au bout de la nuit dans des endroits totalement privés appelés Halls. De ce que nous avons compris, chaque escouade fait la fête avec sa famille et ses amis dans un Hall, interprète des sketches, danse, mange, boit, boit, boit et reboit jusqu’au petit matin. Impossible pour quiconque d’extérieur au groupe d’y participer. Pour vous dire, tous les supermarchés, bars et restaurants de la ville étant fermés à partir de 17h ce jour là, nous avons dû nous organiser pour acheter un pique nique que nous avons mangé dans notre chambre d’hôtel le soir au retour du festival ! Les Vikings n’ont pas vraiment l’air de vouloir organiser les choses pour les touristes… mais peut être ont-ils raison après tout ! En tous cas, ca fait partie du charme de l’événement.


Rares sont les années où le festival a été annulé mais elles existent : en 1901 en raison de la mort de la Reine Victoria puis pendant toute la durée des deux guerres mondiales. Le festival a également connu des reports de date notamment lors de la mort du Roi George V en 1936 et également de la mort de Churchill en 1965. 

Vous l’aurez compris, il s’agit ici d’une tradition que personne, ou presque, ne pourrait entraver ! Vive les Shetlands, vive le festival Viking, vive Up Helly Aa !!

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Yves dit :

    très beau reportage ,très impressionnante cette « retraite aux flambeaux  » !! le final grandiose !! ça donne la chair de poule !ces vikings ont l’air de sacrés morceaux ,le chef est très élégant avec son casque on dirait Vercingétorix ! j’ai remarqué les belles toisons de mouton des shetlands sûrement ça a l’air si doux bizz cri cri

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s