The Bog Day, what’s that?!

Je vous arrête tout de suite, The Bog Day n’a rien à voir avec une sorte de festival ou de kermesse locale… bien au contraire ! The Bog Day, littéralement le Jour des Tourbières, consiste à aller collecter le « turf » dans les champs de tourbe. Nous l’avons expérimenté hier, 8h durant, sous un temps… comment dire… a little bit wet! 

Quelques définitions pratiques :

Une tourbière est une zone humide qui possède une végétation distinctive poussant sur un matériau organique compact et partiellement décomposé appelée tourbe (96% d’eau et 4% de matière organique). Ce matériau organique est formé de débris de feuilles, de racines, de tiges, de brindilles, de fleurs, de graines, de fruits, de grain de pollen et de spores. 

Le turf, quant à lui, désigne les briques de tourbe découpées par un engin agricole au printemps, séchées d’un côté puis de l’autre, montées en pyramide pour laisser le vent y pénétrer afin qu’il puisse sécher tout l’été. Habituellement, la récolte du turf a lieu fin août / début septembre. Mais 2016 a été une année très pluvieuse et il a fallu attendre jusqu’à aujourd’hui pour ramasser les briques de tourbe qui serviront de combustible pour l’hôtel tout l’hiver. 

Les différentes étapes de culture et de formation du turf sont autant de dures journées de travail que chaque propriétaire de tourbières se doit d’accomplir tout au long de l’année.

Des voix s’élèvent contre cette pratique et tentent d’interdire la consommation de turf et ainsi l’exploitation des tourbières. Il est vrai que chaque récolte puise dans le sol irlandais des dizaines voire des centaines d’années de pousse d’une végétation qui ne cesse de décliner. Cependant, les méthodes alternatives faisant appel au pétrole ne sont guère plus intéressantes écologiquement et les forêts sont inexploitables… Seule la géothermie constituerait une solution écologique viable mais elle reste encore trop coûteuse. Et puis la culture et la récolte de la tourbe fait partie du paysage local. Ici, chaque propriétaire possède son champ de tourbe et n’imagine pas se chauffer autrement. 

Pour la petite histoire, la formation des tourbières a débuté ici il y a 4 000 ans environ lorsque les habitants sont devenus de plus en plus nombreux dans le Connemara et ont brulé les forêts pour leurs besoins agricoles. Cette pratique a deux effets nocifs : elle empêche la régénération des arbres et elle produit de grande quantité de charbon de bois, empêchant de fait le drainage du sol. Les sols se gorgent ainsi naturellement d’eau. Ajoutez à cela de grandes precipitations annuelles (1650mm par an dont 1100 qui ne s’évapore pas des tourbières…) et le tour est joué : la tourbe était née ! Elle a continué à croitre jusqu’au siècle dernier mais la consommation de turf la fait petit à petit disparaître. Ironie du sort. La question est de savoir si nous voulons conserver quelque chose que l’homme a involontairement créé il y a 2 500 ans et qui n’aurait jamais dû exister ! 

Voici un schéma intéressant reprenant les idées précédemment énoncées : 

Et voici deux schémas indiquant le déclin récent des tourbières en Irlande :

Ce dernier schéma indique les zones en Europe où il est possible de trouver des tourbières… nous risquons d’en voir beaucoup pendant notre périple ! 


Il est temps désormais de vous montrer nos exploits de la rude journée d’hier… let’s go for the Bog Day! 

Soldats, à l’arrière de la Land Rover, parés pour une grosse journée de collecte ! 

Silvana et Stephen, nos boss !

Tout le monde attend le « Guy with his engine »…

This is the Guy and his engine!


Let’s go! 




Nous avons du remplir une quinzaine de remorques comme celle ci au total !


De gauche à droite, derrière moi : Silvana (la femme de Stephen), Matéo, Stijn (notre buveur de bière belge préféré) et Simon. 


Casse croûte et thé chaud sur les tas de turf (il n’a jamais été si bon croyez moi !)

Stijn espère que notre nouvelle amie se transforme en princesse… mais non !


Allez, c’est bientôt fini ! 


On rentre à la maison ! 


Et hop, une petite partie du turf collecté au sec pour démarrer l’hiver ! 

Et en bonus deux petites vidéos prises in the bog! 

Une là et une autre ici !

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Yves CHARDON dit :

    Coucou les amis !
    Article super intéressant sur les peat bogs ! 2 Petites remarques , à en juger la carte je pense qu’il serait bon que nos amis les irlandais se calment un peu sur l’exploitation de cette ressource / ce milieu même si je pense que maintenant ça doit être un minimum suivi. L’autre remarque concerne le fait que ce soit un milieu créé par l’ homme. Il me semble que de nos jours on cherche avant tout à préserver des milieux  » naturels » dotés d’une biodiversite intéressante comme les tourbières ( elle est pô belle cette petite grenouille ?? 😉 sans forcément s’attarder sur le débat milieu naturel ou antropié.
    Voili voilou!
    Gardez la pêche les amis 🙂
    Des bisous
    Yves

    J'aime

    1. efloch dit :

      Totally agree with you! Merci pour tes compléments digne du professionnel que tu es ! On espère que tu vas bien. Bises irlandaises de nous deux

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s