La palme de la plus belle balade à vélo revient à…

Dia duit (bonjour en gaélique, prononcez djia ditch… ça ne vous fait penser à rien ?),

Voilà 9 jours que nous avons débarqué dans le parc national du Connemara. Tous les après-midi, après notre matinée de boulot, nous prenons le temps de découvrir les lieux, à pieds ou à vélo. Et je dois avouer que le vélo nous offre des sensations et des paysages à couper le souffle (les montées aussi nous coupent le souffle mais c’est une autre histoire !).

Voici donc le palmarès des 3 plus belles balades à vélo à ne pas manquer au départ du parc national du Connemara (attention Google Maps ne prend manifestement pas en compte les innombrables collines alentours dans ses temps de trajets…!).

Palme de bronze : Renvyle beach


Dès le départ, les montagnes environnantes nous suivent du regard et nous invitent à dévaler la Wild Atlantic Way (North) qui nous mène jusqu’à la péninsule de Renvyle. Il vaut mieux rester vigilant car le paysage est si beau qu’on en oublierait presque de rouler à gauche…

À l’arrivée, des plages de sable fin dont les nuances se mélangent à celles de la mer et du ciel. Quel bonheur de rouler seuls sur la plage en écoutant les vagues se fracasser sur les rochers (on sait, ce n’est pas bon pour les vélos que de rouler dans le sable… promis vous ne nous y prendrez plus !).


Palme d’argent : le lac de Kylemore et le lac Lough Fee 


Moins de vallons mais un peu plus de voitures sur cette partie Est de la Wild Atlantic Way. Et il n’est pas rare de croiser quelques moutons sur son chemin !

Première pose devant l’abbaye de Kylemore que nous visiterons un peu plus tard. Nous poursuivons notre route en longeant le lac du même nom qui nous apparaît sous un soleil rasant et des couleurs éclatantes d’automne. Comme dans un rêve.

Une église moderne perdue au milieu des tourbières attire notre attention. Nous y passons quelques instants et allumons une bougie pour nos 11 ans avant de finir notre route au lac Lough Fee.

Des cultures de tourbes bordent le lac. Nous comprenons mieux comment elle est récoltée et mise à sécher avant d’être transformer en « turf » (sortes de pains de tourbe séchée) qui servira à chauffer les maisons et hôtels du coin (y compris le nôtre !).


And the winner is…

Palme d’or : West of Connemara Loop


On nous avait dit que c’était beau, mais alors là ! Palme de beauté pour ce coin de paradis où seul le bruit du vent se fait entendre à travers les landes surplombant la mer. Les côtes déchiquetées me rappellent la Bretagne. Mais les montagnes en surplomb sont là pour défendre leur territoire irlandais et nous remémorer où nous sommes à chaque virage.

Quelques moutons, boucs et bovins nous regardent avec insistance. Les touristes se font rares et ils veillent à conserver leur tranquillité. Quelques chiens défendent aussi leur cottages, gare à nos chevilles (et à nos fesses !). Un héron se laisse sécher sur une pierre mais prend peur lors de notre passage. Nous sommes des inconnus sur ce bord de côte quasiment inhabité. Un village fantôme apparaît au loin. Nous déposons les vélos contre une barrière et continuons à pieds. Le terrain est glissant et les pierres lisses. Le vent se fait plus fort, nous restons vigilants. L’impression d’être seuls au monde. Et pas vraiment. Un pêcheur se bat avec ses lignes pour terminer sa journée et rentrer boire un thé brûlant avec du lait (ou une Guinness dans un pub, ça désaltère aussi tant il y fait chaud !). Nous passons un moment à chercher un endroit où nous abriter pour déjeuner. Sandwiches minute au saumon, on a connu pire !

Nous dégustons chaque minute comme une heure, enregistrons chaque image dans notre tête, réalisons peu à peu la chance unique d’être là, en silence, absorbés par la toute puissance des lieux. Nous sommes en Irlande et nous venons tout juste de le comprendre. 


4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. T-telle dit :

    OMG…Vous avez fait du vélo sur la plage ?!! Le drame 😉
    Vos photos sont magnifiques et quel bonheur cela doit être ces ballades en vélo !

    J'aime

  2. Jean-claude dit :

    En plus grandiose ,ça me rappelle des petits du Cotentin , bravo pour les huitriers pies !!!

    J'aime

  3. Daniel dit :

    Il est grandement et très urgent de prévenir l’Office du Tourisme Irlandais en France : ce blog doit concourir au Trophée de l’amitié franco-irlandaise 2016 ! Comme vous l’imaginez, nous sommes totalement indépendants, ne connaissant en rien leurs auteurs. Dans catégorie Textes et Photos, sont les meilleurs à ce jour. Permettez-nous d’alerter l’Office ?

    J'aime

  4. Yves dit :

    Pas de mots, pas de mots, pas de mots….

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s