4 jours dans le Golfe

On a beau être breton, il arrive parfois que l’on connaisse mal les plus beaux coins de sa région. Qu’à cela ne tienne ! Il est grand temps de fouler les routes et les eaux morbihannaises et en particulier celles du golfe. Rappelons, en toute humilité, que ce dernier est classé parmi les plus belles baies du monde…


Pour ce premier séjour, un tour d’horizon s’impose. D’autant que nous disposons de 4 jours pleins et du combi Campérêve de mes parents Daniel et Martine (je vous invite d’ailleurs à jeter un œil au site web de Campérêve, ça pourrait donner des idées à certains !).

Au programme :

  • Jour 1 : Après une halte à La Roche aux Fées et à Châteaubriant, direction Port-Navalo, ancien port de pêche côtière, ce serait aussi un vieux repaire de pirates… tiens-donc ! Bernard va être aux anges ! Je vous invite d’ailleurs à lire le récit de ses aventures bretonnes ici
  • Jour 2 : balade le long de la côte, appelé « tour du Petit Mont » depuis la thalasso jusqu’au port du Crouesty, sur les recommandations de notre ami Clément qui a pris le temps de griffonner une carte sur ses heures de dur labeur. Voici la carte en question : Puis tour en voiture le long du Motenno (voir balade 2) et stop à la pointe de Bilgroix qui offre une vue splendide sur le golfe. Pas de séjour breton sans plateau d’huitres et muscadet… pour cette dégustation, nous recommandons le NausiCaa que nous avons trouvé tout à fait par hasard suite à notre promenade. Vue imprenable sur la baie. Nous rejoignons Conleau, proche de Vannes, en fin de journée où nous séjournerons cette nuit (camping de Conleau, sans prétention, mais sympa pour sa piscine chauffée couverte et son emplacement ; 14€ la nuit pour 2 avec le combi sans électricité). Clou du spectacle : dîner en amoureux au restaurant de l’hôtel Le Roof. Sur les conseils de mon paternel, nous avons réservé une table devant la plage de Conleau. Nous avons ainsi bénéficié des lumières de fin de journée et de la vue sur les bateaux de plaisance privés des heureux Vannetais ayant élus domicile dans ce quartier au charme certain.
  • Jour 3 : découverte du golfe en bateau grâce à la Compagnie du golfe qui propose des excursions à la journée avec escale ou non sur une ou deux îles de l’archipel. Nous avons opté pour un tour avec escale sur l’île aux Moines soit un départ vers 10h de Vannes, 2h de bateau, puis 5h30 d’escale sur l’île (le temps d’une jolie randonnée, d’un casse-croûte et même d’une sieste sur la plage !) et retour en 1h à la gare maritime, un peu avant 19h. La météo fut clémente et rendit la balade aussi esthétique qu’intéressante. Voici la carte maritime de la balade en question : 

Passage express sur le site des alignements de mégalithes de Carnac au coucher du soleil. À visiter avec un guide absolument (il semble que des réservations anticipées soient possibles). Apéro, dîner et nuit sur un parking « sauvage » (comprendre un parking voiture sans barrière squatté par les combis et les camping-cars) le long de la côte sauvage de Saint-Pierre de Quiberon. Côte qui porte bien son nom tant les marées, courants, le soleil et la lune ont un pouvoir d’attraction irrésistible sur quiconque saurait s’y arrêter. 

  • Jour 4 : promenade le long de la côte sauvage, soleil, et cheveux dans le vent ! Léger souci technique avec le combi (la cuve des eaux usées nous a tout simplement lâchée sur la route… défaut de montage !) et garagiste, avant de rejoindre Quiberon pour déjeuner, et acheter moultes cadeaux à la superbe conserverie de la Belle-Îloise. Sans oublier la boutique Via Maris où nous dénicherons sans y croire le Chage-chinois, aussitôt prénommé Maurice, qui deviendra ami fidèle de Bernard et compagnon de route de Daniel et Martine (je vous invite de nouveau à consulter l’article de Bernard à ce sujet !).

Rien de tel que de belles images pour illustrer mes propos et, je l’espère, vous convaincre de visiter le coin…


La Roche aux Fées, site mystérieux et envoûtant qui n’a pas encore livré tous ses secrets…


Balade et camaïeu de couleurs sur Port-Navalo. Une nuit au bord de l’eau.


Tour du Petit Mont, Port du Crouesty, pointe de Bilgroix et dégustation d’huitres creuses de la baie (avec Bernard évidement !)


Découverte de Conleau et de son superbe restaurant à l’hotel Le Roof.


Tour du Golfe en bateau et escapade sur l’île aux Moines


Les célèbres 3000 menhirs de Carnac (tout de même !)


Passage illégal pour accéder à un spot absolument fabuleux sur la côte sauvage de Saint-Pierre de Quiberon où nous passerons la nuit


Petite randonnée matinale le long de la côte sauvage


Fin de week-end légèrement mouvementé mais sans gravité !

    Un commentaire Ajoutez le vôtre

    1. clement dit :

      AH AH!!
      De rien les petits chéris!!
      A votre service!!

      J'aime

    Répondre

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

    Photo Google

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

    Connexion à %s