Road trip dans les fjords de Norvège… et retour maison !

Nous y voilà. En France. Un peu plus d’un an après avoir quitté le port de Saint-Malo pour une année d’aventure anglo-saxonne et scandinave. Incroyable.

Alors que je suis assise dans le TGV qui nous ramène au Mans de Roissy CDG, j’écoute les personnes qui m’entourent parler en français à des Français. Impossible à cet instant de décrire ce que je ressens tant les sentiments qui se bousculent en moi sont divers et diffus.

Je crois qu’il va falloir attendre quelques jours, peut-être quelques semaines avant de pouvoir mettre des mots sur ce retour de voyage.

Avant d’attaquer ce dernier article sur la Norvège, un petit mot sur le blog. 215 abonnés. Tout de même ! Famille, amis mais aussi toutes les personnes qu’on a croisées sur notre route durant cette année merveilleuse. 230 articles (je ne pensais pas en avoir écrits autant !). Vous l’aurez compris, j’aime écrire et je ne compte pas m’arrêter ainsi, du jour au lendemain. Ce blog va donc perdurer. Bien sûr, je ne posterai pas chaque jour les aventures de notre nouvelle vie en France et puis nous aurons certainement moins de chose à vous raconter. Néanmoins, lorsqu’un sujet, un événement ou une découverte piquera ma curiosité, c’est promis, je dégainerai ma plume (électronique !) et vous les ferai partager. Considérant que nous sommes toujours au Nord de quelque part, je conserverai l’appellation initiale de ce blog : weareinthenorth.

Il est temps de vous conter notre ultime road trip, le long des fantastiques fjords qui ont fait la renommée de la Norvège et continuent de faire rêver la planète entière !

Ci-dessus le tracé de notre road trip de 9 jours. Je ne parviens malheureusement pas à publier le diapo de photos qui aurait du accompagner cet article. Je poste donc quelques photos en attendant…

Lundi 18 septembre, nous sommes partis de Jessheim, au Nord d’Oslo, et avons fait un premier stop pour retrouver Anne, notre amie allemande rencontrée à Birk. Quel bonheur de se retrouver ! Et tant de souvenirs en commun ! Soirée tortillas dans notre combi, nuit au bord du lac près de son campus et le lendemain matin, en route vers le Nord, jusqu’à Røros.

Mardi 19 septembre, nous engloutissons les kilomètres, l’objectif étant de rejoindre les fjords d’ici jeudi. Nous prenons le temps de faire quelques pauses photos alors que d’ahurissantes couleurs d’automne nous enveloppent. Les verts les plus clairs sont devenus rouges flamboyants et les verts profonds résistent sans pouvoir complètement virer à l’orange. Les champs de tourbe alternent avec les forêts couleur de feu et c’est la bouche grande ouverte que nous maintenons le volant de notre Ducato sur les routes intérieures du Sud de la Norvège. De toute beauté. Nous atteignons Røros, ville classée au Patrimoine mondial de l’Unesco, en fin de journée. Perchée à 650m d’altitude, cette petite ville minière détonne complètement avec le reste du pays. Avec ses vieilles maisons de caractère et ses rues prolétaires, elle rappelle les cités industrielles d’Europe centrale. L’exploitation du cuivre y démarra au 17ème siècle et perdura jusqu’en 1977. De nombreux Allemands migrèrent ici pour partager leur expertise en extraction du minerai. L’église octogonale, quant à elle, fut construite au 18ème et affiche fièrement l’emblème de la compagnie minière sur son clocher ! Elle pouvait contenir jusqu’à 1600 personnes dont les directeurs de la mine qui avaient leurs propres loges royales ! Malheureusement, elle était fermée lors de notre visite.

Mercredi 20 septembre, nous décidons de rejoindre Kristiansund, point de départ de la route Atlantique que nous emprunterons demain matin. Et là, surprise ! Très vite, nous croisons des voitures dont le toit est encore recouvert de neige fraîche… 30mn plus tard, nous nous arrêtons sur un plateau entièrement recouvert d’un épais manteau blanc. Nous chaussons nos bottines et écrasons la poudreuse de nos pieds. 20 bons centimètres de neige. Nous n’en revenons pas ! On s’étale sur le sol, on se croirait aux sports d’hiver ! En redescendant vers le littoral, nous retrouvons très vite les forêts orangées de la veille puis finalement un air estival en bord de mer. Nous camperons au large d’un petit port, non loin de Kristiansund.

Jeudi 21 septembre, la route Atlantique s’offre à nous ! Yves et Cricri l’ont parcourue en excursion Hurtigruten fin août et nous en avait dit beaucoup de bien. D’où notre choix de la rejoindre. Et nous ne serons pas déçus, d’autant que le soleil inonde la baie depuis le petit matin. Cette route joue joliment à saute-îles grâce à une dizaine de ponts dont certains particulièrement tordus ! Au sortir de cette Nasjonal turistveg (route nationale touristique, parmi les 18 qui ont été aménagées par le gouvernement), nous faisons une pause sur un petit parking. Histoire de nous dégourdir les pattes. C’est là que nous découvrons le départ d’une randonnée menant à l’intérieur d’une caverne, dans la montagne, recelant une cascade mystérieuse. Nous ne résistons pas. On y va ! 3h de marche superbe avec pause pique-nique. Nous reprenons la route avec une petite sieste et posons nos valises près d’Åndalsnes, dans un camping placé au fond d’un fjord et entouré de hautes montagnes aux neiges éternelles. Le camping est fermé pour la saison (c’est d’ailleurs le cas pour bon nombre de prestataires de services, la haute saison s’étalant de mi juin à mi août, et ensuite… rideau !). Seuls quelques camping-caristes comme nous profitent donc gracieusement du terrain !

Vendredi 22 septembre, moment fort de notre road trip : la Trollstigen, littéralement l’échelle des trolls. Il s’agit d’une route de 11 boucles avec 10-12% de pente, qui sinue vaillement à flanc de montagne. Une fois en haut, le spectacle est saisissant ! Jamais rien vu de tel. Absolument grandiose ! Un magnifique souvenir. La suite de la route sera tout autant remarquable, jusqu’à déboucher en surplomb du Geirangerfjord, célèbre portrait de la Norvege, connu internationalement. Mon rêve de grandeur devient réalité… Nous rejoignons le village de Geiranger en contre bas, nous baladons dans le joli centre et dégotons un petit emplacement parfait pour notre combi, en bord du fjord, pour passer la nuit.

Samedi 23 septembre, bien décidés à profiter de Geiranger, nous louons un double kayak et partons 3h sur les eaux translucides du fjord le plus célèbre de Scandinavie. Bernard est avec nous et je vous invite à relire son article à ce sujet juste ici. Une très belle balade que nous recommandons à tous pour prendre pleinement conscience de la grandeur des éléments qui nous entourent. Nous déjeunons au retour au bord du fjord, profitant du beau soleil, mais avec plusieurs pulls tant l’air de Septembre est froid dans ces contrées reculées ! La route de l’après-midi s’avère toujours aussi majestueuse, nous prenons de la hauteur et nous approchons du glacier. Nous dégustons chaque minute les yeux écarquillés. Nous arrêtons le combi un peu avant Solvorn que nous visiterons demain matin. Soirée jeux et nuit noire étoilée. Le soleil de minuit est bien loin de nous et nous commençons à nous réhabituer à un rythme moins « exotique ».

Dimanche 24 septembre, nous roulons jusqu’à Solvorn où nous prendrons un petit bac reliant l’adorable village d’Urnes, minuscule bourgade renfermant la plus ancienne église en bois debout du pays. Après 20mn de grimpe pentue, nous découvrons l’émouvante bâtisse, bâtie dès le 10e siècle, entièrement en bois peint. Inscrite au patrimoine de l’Unesco, elle nous a scotchée par son élégance et sa fragilité. Un petit bijou d’architecture. Il reste 28 stavkyrke (nom donné à ces églises en bois debout) en Norvège. Elles ont traversé les siècles grâce à leur structure surélevée permettant aux fondations de ne pas être en contact direct avec le sol et donc de ne pas subir l’humidité. Malin !

Nous achetons de gouteuses prunes sur l’embarcadère avant de reprendre le bac et visiter Solvorn et ses jolies ruelles.

L’après-midi, nous rejoignons le Nigardsbreen, une langue du Jostedalbreen, le plus grand glacier d’Europe. Tout bleuté. Et fondante… malheureusement. Une photo d’il y a 20 ans dans le visitor center nous a montré la cruelle fonte du glacier qui n’en finit pas de se poursuivre…

Lundi 25 septembre, après une bonne nuit le long du fjord près de Laerdal, nous décidons d’éviter le plus long tunnel du monde comptant 27kms… et empruntons à la place l’une des plus belles routes de notre périple, l’Aurlandsfjellet. Le soleil est présent et illumine les paysages de mille feux. Les rouges flamboyants de la bruyère d’automne contrastent avec les neiges éternelles et le bleu turquoise des lacs d’altitude. Nous roulons dans un rêve. Eveillés tout de même !

La route débouche sur l’Aurlandfjord qui n’a rien à envier au Geiranger tant il est impressionnant. Nous prenons le temps de l’admirer en détails avant de poursuivre la route jusqu’au joli village d’Undredal où nous ferons une petite halte.

Après déjeuner, nous prenons la route vers Ulvik. Le petit village tout vallonné accueille plusieurs producteurs de jus de pomme et de cidre que nous souhaitons visiter. Nous ne serons pas déçus et rencontrerons un producteur qui est désormais jumelé à un producteur… sarthois ! Ca ne s’invente pas !

Nous roulons encore un peu, empruntons un rond point dans un tunnel (si, si !) et sortons directement du tunnel… sur un grand pont ! Sont fous ces Vikings !

Soirée douce avec coucher du soleil et nuit bercée par les clapotis de l’eau à Eidfjord.

Mardi 26 septembre, dernier jour. Nous marchons sur la jolie plage qui borde le fjord où nous avons dormi et descendons toute la vallée de Numedal qui relie Eidfjord à Oslo. Paysages tantôt ouverts et verdoyants, tantôt durs et encaissés. On traverse le haut plateau désertique du Vasstudal, à 1100m d’altitude, vaste zone désolée composé de landes, cours d’eau tumultueux et forêts denses. Superbe. Et puis on y croise aussi quatre belles stavkirke, les fameuses églises en bois debout, et aussi de nombreux stabbur, des greniers surélevés en bois rouge, ocre et marron, témoignages de traditions remontant au Moyen-Âge. Vraiment impressionnant.

Dernier dodo près du loueur de campervan, les images défilent dans nos têtes…

Il est venu le temps de clôturer le chapitre norvégien ainsi que le très gros chapitre du voyage…

Nous espérons que nos aventures vous ont donné l’envie d’arpenter les chemins britanniques et scandinaves. Nous serions bien sûr absolument ravis de vous conter et conseiller de vive voix si vous souhaiter vous y aventurer dans les prochaines années.

À tres vite pour nos futures aventures chez les Gaulois !

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. YVES dit :

    on avait vu les côtes magnifiques depuis le bateau mais finallement les fjords rentrent tellement loin dans les terres que tu as l’impression que tu peux continuer la croisière … en voiture !!! vous nous donnez trop envie de repartir très vite !! snif snif on va être orphelins de blog !! mais on est contents de votre retour bizzzzzzzzzzzzzzzzzzz cri cri

    J'aime

  2. Elise dit :

    Merci de nous avoir fait voyager dans toutes ces contrées! maintenant nous avons envie d’aller voir cela de plus près!
    Bon retour à la vie sédentaire.
    Elise et Philippe

    J'aime

  3. Martine et Arles dit :

    Un grand merci à vous deux pour nous avoir fait partager tous les beaux moments que vous avez vécus pendant cette année. C’était un pur plaisir et j’attendais toujours avec impatience les nouveaux mails. Ca va nous manquer ! Nous avons vu la Norvège au printemps mais avec l’automne les couleurs sont splendides. Fin mai, la route des trolls était trop enneigée pour l’emprunter mais comme vous, nous avons été émerveillés par la diversité des paysages et ces plateaux enneigés. Bon courage pour la suite et bisous.
    Martine et Arles

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s