Whisky #2

Si vous passez à Dingle, il vous sera possible de voir bien des choses, mais une des plus pittoresques est la distillerie !

Juste à la sortie de la ville au rond-point, prenez la direction de la Slea Head Drive, traversez le petit pont qui vous donnera une belle vue sur la péninsulette et sa mer scintillante. À votre droite, vous y êtes : le petit bâtiment bleu et sa pile de tonneaux géants vous ouvrent ses bras.


Vous voici dans la plus jeune distillerie d’Irlande et la seule indépendante ! On y est chaleureusement accueillis par un gros monsieur aux cheveux blancs et au visage bien rougeot !
La Dingle distillery a été ouverte en Novenbre 2012, alors voici la recette pour savoir comment on ouvre une distillerie…
Il vous faut beaucoup d’argent, car vous devez acheter un bâtiment, le réhabiliter, installer 3 beaux alambiques charentais (et oui, on est en Irlande, c’est donc de rigueur), acheter la matière première, embaucher du personnel et c’est parti !

La suite du procédé, vous le connaissez (voir notre premier article). 

Ci dessous notre visite qui fut bien différente de celle chez Jameson, car plus intimiste et traditionnelle.





La grande question désormais est la suivante : que se passe-t-il les 3 premières années durant lesquelles votre whisky vieillit dans un tonneau en attendant d’être mis en bouteille (durée minimum légale de mâturation avant commercialisation) ?

– Alors, on fait quoi en attendant ?
– On va au pub ?!
– Et bien non ! on fait de la vodka et du gin !!!

Bah oui, leur fabrication est plus simple. Celle du gin est issue d’une première macération d’orge malté et de seigle fermentés par adjonction de levures, distillé une première fois. Puis, on ajoute des baies de genièvre et les épices et aromates qui caractérisent chaque recette de gin. Enfin une deuxième distillation. Et le tour est joué car le gin n’est pas un spiritueux qui vieillit, il peut être consommé directement. Beaucoup plus rentable que le whisky au démarrage d’un business donc ! Idem pour la vodka qui peut être produite à partir de n’importe quelle matière première agricole, fermentée puis distillée. 

Dans la distillerie de Dingle, nous avons ainsi pu déguster du whisky et du gin, tranquillement attablés, en écoutant comment les hommes d’ici et d’ailleurs ont inventé et revu les 3 alcools dont nous avons parlé.

Par le plus grand des hasards, nous avons donc découvert un très très bon gin !

Et pour le whisky, ce qu’on peut dire, c’est que la première cuvée de 300 boutilles de 3 ans d’âge est déjà très prometteuse !


Slainte! Santé! Cheers!

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Yves dit :

    Je rêve…..

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s